Le Gamay est un cépage de finesse et de fruit,
délicat à cultiver. Il est excellent, ou il n’est rien.


  • C’est l’originalité et l'identité de toute la région Beaujolaise. Le Gamay est issu historiquement du croisement du Pinot Noir, et du Gouais Blanc, un cépage importé de Croatie par les Huns au 4° siècle. Le Gamay est un cépage de finesse et de fruit, délicat à cultiver, sensible aux variations climatiques et aux déviations en vinifications. Il est excellent, ou il n’est rien. Géré par des mains expertes, avec l’aide d’un ciel clément, il est un cépage fabuleux, capable de jouer, selon le sol où il est, dans les registres du fruit et le l’élégance, comme de la structure et de la minéralité. Par sa délicatesse, il est une véritable photocopie du sous-sol.

  • Le Gamay Noir
    Un cépage unique, le Gamay noir

Des vinifications traditionnelles

  • Vignification traditionnelles
  • A la Maison Piron, pas de « recette », mais une multitude de possibilités et de combinaisons, en fonction de la connaissance des terroirs, de l’appellation concernée, et du but recherché. Des raisins de qualité, représentatifs de leur sol, bien mûrs, un tri sévère si nécessaire, un égrappage partiel en fonction de la maturité des rafles, quelques « pigeages » et remontages, des longueurs de fermentation en fonction des terroirs, des appellations, et des millésimes. Peu d’interventions techniques. L’idée majeure est « l’adaptation permanente aux éléments ». Les vins Piron sont considérés comme traditionnels. Ils expriment bien le terroir d’où ils viennent. C’est chaque fois un compromis entre la recherche des meilleurs tanins et la préservation de la finesse, de l’élégance et de la pureté. Quelques élevages modérés en barriques apportent un peu de rondeur, sans la note boisée qui ne conviendrait pas toujours au Gamay.

Viticulture et biodiversité

Un respect fort de la bio diversité dans la culture de la vigne,
et la recherche de vins de caractère.

Avec en moyenne 30% de pentes, une forte densité de plantation, une taille gobelet près du sol et un morcellement incroyable des parcelles, le vignoble est difficile à cultiver. Heureusement, une modification récente des décrets d’appellation va permettre de pratiquer une meilleure agronomie, avec plus d’efficacité, et moins de peine. Au Domaine, nous intégrons chaque jour, tous les leviers possibles de la bio-diversité, avec la plantation d’herbe, de fleurs, d’arbustes, de buissons, pour entretenir la faune et la flore environnementale. Sans intégrisme, nous pensons que la réponse à beaucoup de soi-disant problèmes de l’agriculture, passe tout simplement par l’équilibre de la nature, et le bon sens de nos travaux chaque jour.

Vignification traditionnelles